Quels matériaux choisir pour une bonne isolation acoustique ?

Denis Lupin
3 mars 2023
Temps de lecture : 3 minutes
isolation accoustique

L’isolation phonique va le plus souvent de pair avec l’isolation thermique. Et bien que le deuxième type d’isolation soit plus souvent mentionné, il est également utile de savoir quels matériaux sont utilisés pour fabriquer une isolation acoustique. Il faut savoir que la meilleure isolation phonique est assurée par des cloisons de grande masse. Ils réduisent considérablement les vibrations. Cependant, leur poids et leur massivité ne suffisent pas à assurer un confort acoustique à 100 %. Découvrez ici quels sont les matériaux les plus utilisés pour l’isolation acoustique de votre maison.

L’origine des bruits

Le bruit est causé par deux types de sons :

  • bruit aérien : pénétrant entre les pièces, causé par exemple lors d’une conversation ou par divers types d’appareils audiophiles. L’atténuation de ces sons est favorisée par l’utilisation de plafonds lourds ou de systèmes multicouches ;
  • bruit d’impact (matériel) : se produit lors de la marche sur le « plafond », de la chute d’objets et du déplacement d’équipements massifs.

Les matériaux d’isolation acoustique

Les matériaux d’isolation acoustique sont généralement associés à des éponges, à divers types de laine ou de coton et à des matériaux similaires qui sont doux, légers et surtout poreux. Cependant, ce sont des matériaux amortissant et non isolant. D’autre part, les matériaux solides et lourds, tels que le béton ou les métaux, ont une isolation acoustique élevée. Les expériences menées montrent qu’après avoir revêtu le mur de matériaux souples, il devient plus silencieux. Il s’agit cependant d’une impression subjective, car elle ne résulte pas de l’amélioration de l’isolation des murs recouverts d’un matériau amortissant. Le matériau d’amortissement fait que le son dans la pièce s’estompe plus rapidement. Une onde sonore en mouvement rebondit moins souvent sur les murs avant que son énergie ne tombe à zéro. Il sera plus silencieux dans une telle pièce, car tous les sons sont étouffés plus rapidement. Peu importe l’origine des sons, que ce soit de l’extérieur ou de l’intérieur.

A lire aussi :   Porte isolation thermique : un atout majeur pour une maison économe en énergie

Les couches de matériaux d’amortissements nécessaires pour les murs

Il est assez simple d’assurer une bonne isolation entre deux pièces. Il suffit d’ériger un mur de béton très épais. Cependant, les murs épais et solides sont coûteux et les matériaux avec une bonne isolation phonique ont une mauvaise isolation thermique. Vous pouvez également profiter du fait que le son se réfléchisse à la frontière de deux médiums de densité différente. Par conséquent, au lieu de partitions solides, des partitions multicouches sont utilisées. C’est la méthode la plus efficace d’isolation acoustique des murs et une bonne isolation thermique tout en maintenant l’économie de construction appropriée. Dans ce cas, la solution de conception de base consiste à placer une couche mince avec un matériau amortissant (laine, coton, mousse) entre deux couches de maçonnerie.

L’isolation acoustique des murs et des sols

Aux bruits d’air et de matériaux, la capacité d’isolation de la cloison peut être augmentée en augmentant sa masse surfacique. Cependant, ce type de solution n’est pas économique. Les meilleures performances sont obtenues avec un plancher flottant en couches. Un rôle important d’isolant dans ce type de cloisons est joué par le matériau souple d’isolation acoustique situé directement sur la dalle de plafond.


A lire aussi :   Amélioration de l’efficacité énergétique : Panneaux isolants pour rénovation thermique

Dans le cas de cloisons verticales, une solution efficace consiste à construire une couche de mur supplémentaire séparée de la cloison principale par une entretoise en matériau amortissant. Malheureusement, il est assez cher et prend beaucoup de place. Une alternative consiste à réaliser un doublage supplémentaire en plaques de plâtre sur un support en matériau amortissant. Malheureusement, il présente plusieurs inconvénients, on peut par exemple en citer :

  • par rapport à un mur de briques, il est moins amortissant et nécessite beaucoup de soin ;
  • les plaques peuvent vibrer, créant des structures membranaires (avec un coefficient d’absorption à basse fréquence élevé) ;
  • les sons peuvent être transmis à travers le squelette non isolé ou à travers les espaces entre les panneaux.

Pour finir, vous pouvez utiliser des panneaux de particules de gypse, qui ont de meilleurs paramètres. C’étaient donc l’ensemble de nos conseils concernant les matériaux avec lesquels l’isolation phonique ou acoustique, est réalisée. Consulter des experts dans le domaine pour de plus amples explications vous sera également d’une grande aide, afin de réussir à choisir le meilleur matériau pour l’isolation de votre maison.

4.9/5 – (16 votes)
Partagez cet article :
A lire également :
  • Les secrets d’une maintenance efficace pour votre carport solaire

  • Le coût d’un carport solaire : ce qu’il faut savoir

  • Les clés pour comprendre les tarifs des carports solaires

  • L’amortissement d’un carport solaire

  • Carport solaire : une solution économique

  • Les bénéfices financiers du carport solaire

    Les bénéfices financiers du carport solaire

  • photo castex

    Guide complet sur les couettes en duvet naturel : choix, avantages et entretien

  • 122352.jpg

    Durabilité et style : le carrelage imitation pierre comme choix écologique

  • seniors peuvent amenager leur espace de vie

    Comment les seniors peuvent aménager leur espace de vie de façon ergonomique pour rester chez eux le plus longtemps possible

  • constructeur de maisons individuelles

    Les secrets du succès d’un constructeur de maisons individuelles

  • 121064.jpg

    Guide pour la gestion des réservations et promotions des gîtes

  • Mon aspirateur

    Choisir le meilleur aspirateur : critères essentiels et erreurs à éviter