Comprendre le calcul solivage plancher bois pour un projet réussi

Angélique Lastouffe
5 juillet 2023
Temps de lecture : 4 minutes
plancher bois

Le calcul solivage plancher bois est une étape clé lors de la construction ou la rénovation d’un bâtiment. Le solivage, qui désigne l’ensemble des solives constituant le plancher, doit être conçu pour supporter les charges et résister aux contraintes mécaniques. Dans cet article, nous expliquerons comment réaliser ces calculs afin d’obtenir un plancher bois robuste et durable.

Principes de base du solivage plancher bois

Les solives sont les pièces de bois horizontales qui constituent le support principal du plancher. Elles reposent sur des poutrelles, des murs porteurs ou des poteaux, et doivent être suffisamment résistantes pour supporter les charges qu’elles reçoivent (poids propre du plancher, poids des meubles, poids des occupants, etc.).

Pour s’assurer de la solidité du solivage, il est nécessaire de prendre en compte plusieurs paramètres :

  • la section des solives (largeur et hauteur) ;
  • l’écartement entre les solives (entraxe) ;
  • la longueur des solives (portée).

Calcul solivage : déterminer les charges à supporter

Pour effectuer le calcul solivage plancher bois, il faut tout d’abord déterminer les charges permanentes et charges temporaires que le plancher devra supporter.

Charges permanentes

Les charges permanentes correspondent au poids propre du plancher (revêtement de sol, isolation, plafond suspendu…) ainsi qu’aux éléments fixes tels que les cloisons ou les conduits. Leur valeur s’exprime en kilogramme par mètre carré (kg/m²).


A lire aussi :   Ponçage des joints de placo : toutes les astuces pour un résultat parfait

Charges temporaires

Les charges temporaires sont liées à l’utilisation du bâtiment : poids des meubles, occupants, etc. Elles varient selon la destination des pièces (habitation, bureaux, entrepôts…). La réglementation impose des valeurs minimales pour les charges temporaires, qui doivent être respectées lors de la conception du plancher.

Choix des solives : section, entraxe et portée

Une fois les charges déterminées, il est possible de choisir les dimensions des solives et leur espacement. Plusieurs solutions peuvent être envisagées en fonction des contraintes du projet et des matériaux disponibles.

Calcul de la section des solives

La section des solives doit être suffisante pour résister aux efforts engendrés par les charges. On utilise généralement des abaques ou des logiciels de calcul pour déterminer la section optimale en fonction des charges et de la portée des solives. La hauteur des solives est souvent plus importante que leur largeur : cela permet d’optimiser leur résistance à la flexion.

Entraxe des solives

L’entraxe, ou distance entre les solives, influe également sur la résistance du plancher. Un entraxe plus faible permet de répartir davantage les charges et d’utiliser des solives de section plus petite. Cependant, cela augmente le nombre de solives nécessaires et peut donc représenter un coût supplémentaire.

Portée des solives

La portée des solives correspond à la distance entre leurs appuis (poutrelles, murs porteurs…). Plus cette distance est grande, plus les solives doivent être rigides pour éviter une déformation excessive du plancher. La portée maximale admissible dépend de la section et de l’entraxe des solives, ainsi que du type de bois utilisé.


A lire aussi :   Comment démonter un robinet de cuisine avec douchette ?

Exemple de calcul solivage plancher bois

Prenons l’exemple d’un projet de construction d’une maison individuelle avec des pièces à usage d’habitation. Les charges temporaires réglementaires sont de 150 kg/m². Pour simplifier l’exemple, nous considérerons des charges permanentes de 100 kg/m².

Nous souhaitons utiliser des solives en bois massif avec une portée de 4 mètres et un entraxe de 40 cm. En consultant un abaque ou un logiciel de calcul, on peut déterminer que des solives de section 75 x 225 mm sont nécessaires pour supporter ces charges.

Prise en compte des autres éléments du plancher

Le calcul solivage plancher bois ne se limite pas au choix des solives : il faut également prendre en compte les autres éléments qui constituent le plancher, tels que les poutrelles, les entrevous ou les panneaux de plancher.

Poutrelles et appuis

Les solives reposent sur des poutrelles ou des murs porteurs, qui doivent également être dimensionnés pour résister aux charges transmises. Il est crucial de vérifier la capacité portante des appuis et d’assurer une liaison efficace entre les solives et les poutrelles.

Entrevous et isolation

A lire aussi :   Comment percer du marbre ?

Les entrevous sont les éléments placés entre les solives pour assurer l’isolation phonique et thermique du plancher. Leur choix dépend des performances souhaitées et des contraintes de mise en œuvre. L’épaisseur et le matériau des entrevous (laine minérale, polystyrène…) peuvent influencer la résistance globale du plancher et doivent donc être intégrés au calcul solivage.

Panneaux de plancher

Les panneaux de plancher sont posés sur les solives et constituent la surface de marche. Ils participent à la rigidité et à la résistance du plancher. Le choix des panneaux (contreplaqué, OSB, aggloméré…) et leur épaisseur dépendent des contraintes spécifiques du projet (pose de revêtement, passage de gaines…).

Méthodes et outils pour le calcul solivage plancher bois

Le calcul solivage peut être réalisé à l’aide de différents outils :

  • abaques : tableaux qui indiquent les dimensions de solives en fonction des charges et de la portée. Ils sont généralement fournis par les fabricants de bois ou les organismes professionnels ;
  • logiciels de calcul : programmes informatiques qui permettent de dimensionner les solives en fonction des critères spécifiques du projet (type de bois, isolation, revêtement…). Certains logiciels sont gratuits, d’autres payants ;
  • ingénieurs ou bureaux d’études : pour les projets complexes ou soumis à réglementation particulière, il peut être nécessaire de faire appel à un professionnel pour réaliser le calcul solivage.

Quelle que soit la méthode utilisée, il est essentiel de vérifier que les normes et réglementations en vigueur sont respectées, et de prendre en compte les spécificités du projet pour obtenir un plancher bois solide et durable.

4.3/5 – (24 votes)
Partagez cet article :
A lire également :
  • 109378.jpg

    Les avancées technologiques dans le chauffage résidentiel

  • 108549.jpg

    Construire une maison écologique : guide pour un projet sur mesure

  • photo 1638564944112 4fd106e598d3

    Le carport en bois : un choix plus respectueux de l’environnement pour protéger sa voiture

  • prix panneaux solaires pour 150m2

    Quel est le prix des panneaux solaires pour une maison de 150 m² ?

  • 106049.jpg

    Tout savoir sur les systèmes de verrouillage avec digicode pour la maison

  • 106266.jpg

    La gestion d’un cas de loyer impayé : les étapes clés avec votre assurance

  • 593830f68a49b301f1376749771da84a

    Rénovation de maison : pourquoi changer vos menuiseries ?

  • 105059.jpg

    Aménagement de maison : le choix d’équipements sanitaires accessibles aux PMR

  • 6630a9fe8abf3 grillage rigide jardin

    Guide complet pour acheter des panneaux de grillage rigide

  • 103789.jpg

    L’expert en bâtiment, votre allié pour un projet de construction sans faille

  • assurance habitation jeune actif

    Maîtriser l’assurance habitation pour les jeunes actifs : Trois conseils clés

  • cheminee centrale central fireplace focus creation img98815b04094a406f 4 4300 1 c1d61ef

    Choisir une cheminée centrale : critères et conseils