Choisir les bons matériaux avant de fabriquer son isolant !

Denis Lupin
7 février 2023
Temps de lecture : 3 minutes
fabriquer isolant

Isoler sa maison est primordial, pour se garantir un confort thermique à longueur d’année, particulièrement lors des vagues de en . De plus, isoler sa maison permet d’éviter les pertes d’énergie et réduire le montant de sa facture d’électricité. Si vous vous demandez s’il est possible de faire soi-même son isolation, alors vous êtes au bon endroit. Découvrez les étapes à suivre et nos conseils pour préparer et poser soi-même son isolation, pour avoir ainsi toutes les informations en main avant d’entamer la procédure.

D’abord se poser les bonnes questions

Avant de commencer vos travaux, une petite réflexion s’impose. Déterminer les éléments caractéristiques de votre projet dépend de votre budget et vos objectifs, pour un confort thermique garanti à la suite de la procédure. Ainsi, il est nécessaire d’établir une liste de priorités sur les zones à isoler. Les combles sont en général les premiers à devoir être traité, puis les murs et les fenêtres. Ensuite, il faut choisir le type d’isolation : de l’intérieur ou de l’extérieur, ainsi que le degré de rigidité de l’isolant. Vous pouvez également vous demander :

Une isolation intérieure ou extérieure ?

Si vous souhaitez viser vos combles perdus, l’isolation se fait de l’intérieur. Si celles-ci sont faciles d’accès, il est préférable d’isoler au niveau des planchers, sinon, il est en général nécessaire de faire appel à un professionnel pour procéder à la technique d’isolation par soufflage. En ce qui concerne l’, celle-ci est judicieuse dans le cas de combles aménagés ou aménageables, ou de toiture en mauvais état et qui nécessite une rénovation.

A lire aussi :   L’isolation en vermiculite : une solution écologique et efficace

Isolant rigide ou souple ?

Les isolants rigides sont utilisés surtout à l’extérieur, afin de protéger la maison thermiquement et acoustiquement. Utilisés comme doublures sur les murs, ou comme panneaux rigides fixés aux murs, ces derniers assurent qu’aucun bruit ou froid ne mette le pas dans l’habitation. En ce qui concerne, les isolants flexibles, ils sont principalement destinés à l’isolation intérieure, au niveau des murs, cloisons et combles perdus. En effet, leur souplesse leur permet de s’adapter et de s’ajuster au support, et ils ne nécessitent pas de traitements particuliers ou de manœuvres mécaniques.

Cibler les zones à isoler en priorité

La chaleur de la maison s’échappe à 30 % du toit, 10 à 15 % des fenêtres, 25 % des murs et 7 à 10 % des sols. Appliquer une isolation doit se faire alors selon les performances thermiques du matériau et l’endroit où il est posé. Si certaines défaillances d’isolation sont évidentes, certains endroits plus subtils ne peuvent être détectés qu’avec une caméra thermique. Celle-ci vous permettra de visualiser les zones de déperdition en énergie de toute la maison.


Choisir les bons matériaux d’isolation

Plusieurs matériaux d’isolation sont disponibles sur le marché, pour satisfaire et s’adapter à vos besoins et budgets :

  • la laine de verre : un isolant biosourcé imputrescible et écologique, obtenu par fusion de verre, idéal pour isoler les combles intérieurs ;
  • la laine de roche : isolant minéral extrait de pierre volcanique, assure une isolation thermique et acoustique, en plus d’une protection contre les incendies. Ce type d’isolant est à privilégier pour isoler de l’extérieur les murs et les combles ;
  • le polystyrène : sous forme de petites billes, ce matériau couvre de manière efficace les murs de l’intérieur et les sols et fait partie des isolants les moins onéreux ;
  • le liège naturel : bien qu’il soit assez cher, ce matériau léger et résistant est un excellent isolant écologique pour les murs intérieurs, il présente l’avantage de ne pas dégager de fumées toxiques ;
  • ouate de cellulose : une matière biosourcée largement utilisée dans les combles perdus, réputée pour ses performances en matière de régulation thermique, de prévention contre la moisissure, les rongeurs et le feu.
A lire aussi :   Optimisation isolation maison : Choix des panneaux isolants et pose

Il est important de s’équiper des meilleurs matériaux pour isoler soi-même les différentes parties de sa maison. La manière la plus simple de s’assurer de la qualité des isolants, c’est de vérifier que ces derniers possèdent le label « CE » sur leur emballage. Cette certification garantit que le matériau répond aux normes européennes et qu’il est possible de le commercialiser. Il existe également un autre label “ACERMI” qui certifie en complément du premier marquage les caractéristiques techniques de l’isolant, comme la résistance thermique et l’aptitude à l’emploi lié à l’usage demandé. Ainsi, vous pourrez faire votre choix en toute tranquillité d’esprit.

4.1/5 – (185 votes)
Partagez cet article :
A lire également :
  • Éliminer les puces : guide pour une maison saine

    Éliminer les puces : guide pour une maison saine

  • Top 3 anti fourmis : choisissez les meilleurs produits 2024

    Top 3 anti fourmis : choisissez les meilleurs produits 2024

  • Comment installer un piège à cafards efficacement

    Comment installer un piège à cafards efficacement

  • Identifier et traiter les piqûres de punaises de lit

    Identifier et traiter les piqûres de punaises de lit

  • Achat Goliath Gel en magasin : trouvez votre insecticide

    Achat Goliath Gel en magasin : trouvez votre insecticide

  • Trouver et éliminer un nid de mouches efficacement

    Trouver et éliminer un nid de mouches efficacement

  • johnny briggs ls1dt3ngcuw unsplash

    Iconique et intemporel : comment conserver son canapé Chesterfield dans sa décoration intérieure en 2024 ?

  • Comment repérer et détruire les œufs de punaise de lit

    Comment repérer et détruire les œufs de punaise de lit

  • Protégez vos vêtements : guide anti-mites efficace

    Protégez vos vêtements : guide anti-mites efficace

  • Premiers secours et traitement pour piqûres d'insectes

    Premiers secours et traitement pour piqûres d’insectes

  • Piqûre de puce maison : symptômes, reconnaître et soulager

    Piqûre de puce maison : symptômes, reconnaître et soulager

  • Différencier et éliminer souris et mulots dans la maison

    Différencier et éliminer souris et mulots dans la maison