Comment bien isoler les murs extérieurs pour réduire son empreinte carbone

Angélique Lastouffe
1 décembre 2023
Temps de lecture : 4 minutes

Envie de faire rimer écologie avec économie? Cet article vous révèle comment l’isolation des murs extérieurs pourrait être la clé d’un chez-soi chaleureux et éco-responsable. Rejoignez-nous pour une exploration détaillée des techniques et matériaux qui transformeront non seulement votre espace de vie, mais aussi votre empreinte sur la planète.

panneau isolant exterieur

Résumé du Contenu

  • Les techniques d’isolation comprennent l’isolation par l’intérieur (ITI), par l’extérieur (ITE) et des murs creux, chacune avec ses avantages.
  • Les matériaux isolants écologiques privilégiés incluent la laine de mouton, les fibres végétales, et la ouate de cellulose pour leur faible impact environnemental.
  • L’ réduit l’empreinte carbone en diminuant les besoins en chauffage, améliore le confort et valorise le bien immobilier.

Techniques d’Isolation 🔨 Avantages ✔️ Inconvénients ❌
Isolation par l’intérieur (ITI) Économique Moins efficace contre les ponts thermiques
Isolation par l’extérieur (ITE) Meilleure performance énergétique, supprime les ponts thermiques Plus coûteuse
Isolation des murs creux Améliore la performance énergétique pour les bâtiments avec murs creux Limitée aux bâtiments avec ce type de construction

pour obtenir un devis précis, faites nous une demande.

Face au changement climatique, il est essentiel de chercher des solutions pour réduire notre empreinte carbone. L’une de ces solutions consiste à améliorer l’isolation des murs extérieurs de nos habitations. En effet, une bonne isolation permet de réduire les besoins en chauffage et donc, la consommation d’énergie. Découvrons ensemble comment bien isoler les murs extérieurs afin de diminuer notre impact sur l’environnement.

Les différentes techniques d’isolation des murs extérieurs

Il existe plusieurs méthodes pour isoler les murs extérieurs d’un bâtiment. Chacune présente des avantages et des inconvénients en termes de performance énergétique, de coût et de facilité de mise en œuvre. Voici un aperçu des principales techniques :

  • L’isolation par l’intérieur (ITI) : cette méthode consiste à poser des matériaux isolants sur les murs intérieurs du bâtiment. Elle est plus économique que l’isolation par l’extérieur, mais moins efficace pour réduire les ponts thermiques et offre une moins bonne étanchéité à l’air.
  • L’isolation par l’extérieur (ITE) : elle consiste à poser des panneaux isolants sur la façade extérieure du bâtiment, puis à appliquer un revêtement (crépi, bardage, etc.) pour assurer la protection et l’aspect esthétique. L’ITE est plus coûteuse que l’ITI, mais offre une meilleure performance énergétique en supprimant les ponts thermiques et en améliorant l’étanchéité à l’air.
  • L’isolation des murs creux : cette technique consiste à injecter un isolant (tel que la ouate de cellulose) dans l’espace entre les deux parois d’un mur creux. Elle est particulièrement adaptée aux habitations construites avec ce type de mur et permet d’améliorer significativement leur performance énergétique.
A lire aussi :   Où placer un brasero dans son jardin ?

Les matériaux isolants à privilégier pour réduire son empreinte environnementale

Pour choisir le bon matériau isolant, il est important de prendre en compte sa performance énergétique, sa durabilité et son impact sur l’environnement. Voici quelques exemples de matériaux écologiques :

  • La laine de mouton : cet isolant naturel est obtenu à partir de la toison du mouton. Il possède une bonne performance thermique et une excellente perméabilité à la vapeur d’eau, tout en étant biodégradable et renouvelable.
  • Les fibres végétales : on trouve plusieurs types de fibres végétales utilisées comme isolants, telles que la laine de bois, le chanvre ou encore le lin. Elles sont renouvelables, biodégradables et présentent de bonnes performances énergétiques.
  • La ouate de cellulose : fabriquée à partir de papier recyclé, cette matière première est très abondante et permet de réduire l’impact environnemental du processus de fabrication. La ouate de cellulose offre également de bonnes performances thermiques et acoustiques.

Les avantages de l’isolation des murs extérieurs pour diminuer son empreinte carbone

L’isolation des murs extérieurs présente plusieurs avantages en termes d’économies d’énergie et de réduction de l’impact environnemental :


  • Diminution des besoins en chauffage : une habitation bien isolée retient mieux la chaleur en et limite les échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur. Cela permet de réduire les besoins en chauffage et donc, la consommation d’énergie.
  • Amélioration du confort thermique : en limitant les déperditions de chaleur, l’isolation des murs extérieurs confère au bâtiment un meilleur confort thermique, se traduisant par une température plus homogène et agréable à l’intérieur.
  • Valorisation du patrimoine immobilier : améliorer l’isolation d’un bâtiment permet d’augmenter sa performance énergétique et ainsi, sa valeur sur le marché immobilier.
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre : en diminuant la consommation d’énergie pour le chauffage, l’isolation des murs extérieurs contribue également à réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’énergie.
A lire aussi :   Qu’est-ce que « la chaudière à 1 euro » qui a été mise en place par le gouvernement ?

Bonnes pratiques et conseils pour réussir son isolation des murs extérieurs

Choisir la technique d’isolation adaptée à son logement

Avant de se lancer dans l’isolation des murs extérieurs, il convient de réfléchir à la technique qui sera la plus adaptée. Pour cela, il est possible de faire appel à un professionnel du bâtiment ou à un bureau d’études thermiques, qui saura déterminer la meilleure option en fonction de la configuration du logement et de ses besoins spécifiques.

Faire appel à des professionnels qualifiés

Pour garantir la qualité et la performance de l’isolation, il est recommandé de faire appel à des entreprises spécialisées, certifiées et expérimentées. Un professionnel qualifié assurera une mise en œuvre optimale des matériaux isolants et pourra conseiller sur les financières disponibles.

Respecter la réglementation thermique en vigueur

En France, les travaux d’isolation des murs extérieurs sont soumis à la réglementation thermique (RT) 2012, qui fixe des exigences minimales en termes de performance énergétique. Il est donc crucial de s’assurer que l’isolation réalisée respecte ces normes, sous peine de ne pas être éligible aux différentes aides financières proposées.

Veiller à l’étanchéité à l’air et à la vapeur d’eau

Pour optimiser les performances de l’isolation, il est essentiel de veiller à la bonne étanchéité des parois à l’air et à la vapeur d’eau. Cela évitera les problèmes d’humidité, de condensation et de moisissures, qui pourraient altérer le confort thermique et la durabilité des matériaux isolants.

Partagez cet article :
A lire également :
  • Le coût d’installation d’un carport solaire

  • solid teak timber lounge chair set with mountain background

    3 avantages imparables de l’utilisation du bois pour votre terrasse

  • serious mature couple calculating bills, checking domestic finances

    Comment optimiser le budget pour votre projet de terrasse ?

  • Les avantages des subventions pour l’installation de carports solaires

  • Les secrets d’une maintenance efficace pour votre carport solaire

    Les secrets d’une maintenance efficace pour votre carport solaire

  • Le coût d’un carport solaire : ce qu’il faut savoir

    Le coût d’un carport solaire : ce qu’il faut savoir

  • Les clés pour comprendre les tarifs des carports solaires

  • L’amortissement d’un carport solaire

    L’amortissement d’un carport solaire

  • Carport solaire : une solution économique

    Carport solaire : une solution économique

  • Les bénéfices financiers du carport solaire

    Les bénéfices financiers du carport solaire

  • photo castex

    Guide complet sur les couettes en duvet naturel : choix, avantages et entretien

  • 122352.jpg

    Durabilité et style : le carrelage imitation pierre comme choix écologique