Comment faire pour que le brasero ne fume pas ?

Pour profiter d’une température ambiante dans votre appartement ou dans votre jardin, le brasero est à votre disposition.

les etapes a suivre pour allumer un brasero
les etapes a suivre pour allumer un brasero

Nombreux sont ceux qui galèrent par rapport à son utilisation, d’où l’intérêt de cet article. Est-ce que c’est votre premier allumage de brasero ? Vous vous souciez sûrement de la fonctionnalité de ce récipient métallique. C’est un objet très pratique, mais également très facile à utiliser. Découvrez les bonnes façons permettant la réduction de l’émission de fumée et pour éviter les étincelles.

Les étapes à suivre pour allumer un brasero

Avant tout, il est plus que nécessaire de savoir allumer correctement un brasero. Mais encore, elle se compare à un barbecue par sa fonctionnalité, donc soyez sûre de bien faire la différence. Autrefois appelé « Brasier », cet objet en cuivre permet différents modes de cuisson : son plus grand avantage.

  • La préparation : Pour commencer, prenez des petites bûches et placez ces bûches dans le cône du brasero.
  • Dans le processus de l’allumage, introduisez un allume-feu au centre des bûches. Ensuite, allumez un feu pendant 30 minutes, mais un feu peu puissant pour éviter de déformer la plaque.
  • Concernant le culottage : d’abord, étalez un corps gras sur votre plaque chaude. Ensuite, répétez l’opération trois fois puis raclez avec une spatule les déchets noirs vers le foyer. Les résidus seront évidemment noirs, mais au fur et à mesure, ils s’éclairciront. Quand les déchets seront de couleur beige, c’est que votre plaque est prête !
A lire aussi :   Brasero ou cheminée mexicaine : quelles sont les différences et comment bien choisir ?

Bien choisir le combustible

Pour être sûre d’avoir une fumée idéale et en toute sécurité, éviter de brûler n’importe quel élément qui pourrait dégager des fumées toxiques et polluantes. Le bois sec et le charbon feraient, par exemple, de parfaits combustibles pour votre brasero. Il faut comprendre avant tout que ces deux combustibles produisent beaucoup de fumée, mais seulement, leur entassement doit être bien réglé. Si l’équipement n’est pas accompagné d’un guide d’emploi, écarter chaque bûche de 1 cm.

  • Les bûches écologiques : on reconnaît un bois sec par son humidité inférieure à 10 % et séchée après 19 mois au maximum. Non seulement la qualité du chauffage est assurée, mais votre brasero sera bien alimenté. Si vous utilisez du bois humide, il s’évapore lentement avant d’agir et de passer à la combustion. Par contre, la production de chaleur chez le bois sec est très satisfaisante. Ce dernier permet également la protection et un meilleur fonctionnement de votre brasero. Ainsi, vous éviterez également d’abîmer votre brasero des encrassements de trop et favorisez de l’air pur avec moins de fumée néfaste.
  • Le charbon : le charbon de bois absorbe les toxines de l’air. L’idée n’est pas seulement de réduire la fumée, mais aussi de la purifier autant que possible.
A lire aussi :   Le brasero plancha : c’est quoi et comment ça marche ?

Bien choisir l’allume-feu

Pour mieux faire le feu et sans danger, choisissez un allume-feu écologique. La caractéristique du matériau inflammable joue un rôle très important pour allumer le feu du brasero. Un allume-feu naturel s’allume comme une allumette, donc c’est très facile. Elle est aussi très économique et peut se trouver dans des supermarchés ou dans des boutiques de bricolage.

Écrit par Denis Lupin

J'adore les projets de bricolage. Je suis toujours à la recherche de nouvelles façons créatives d'embellir ma maison, et j'aime partager mes idées avec les autres. Mon objectif est d'aider les gens à créer de beaux espaces dans leur maison, tout en respectant leur budget !